Virginie Nahum Watel:

Réalisme vs. Romantisme en Entrepreneuriat

Cette vidéo fait partie d'un pilote de format pédagogique expérimental où un praticien se fait conseiller par un académique dans le domaine du management.

Problématique

  • Virginie a lancé un centre d'appel au Burkina Fasso d'où elle aimerait servir (entre autres) le marché local.

  • Nous discutons

    • des différentes opportunités qui s'offrent à elle

    • du risques à aborder ses marchés avec une forme de "romantisme", où l'on déploie cérémonialement tous les outils du management...

    • plutôt que de se focaliser sur l'existence d'une "vraie demande marché"

Concepts

  • Effectuation

  • Entrepreneuriat cérémonial

  • Focalisation client

Prérequis

(pour mieux comprendre cette vidéo):

Plus d'informations

Transcription automatique disponible ci-dessous

Mehdi ElAzhari.m4a

[00:00:07] Bonjour Mehdi, bonjour Brice, écoute, bienvenue pour cette clinique cet après midi, je suis content de te revoir. Tu peux me rappeler en un mot. Dans quel cours des gens s'étaient vus? Je crois que j'ai eu en cours.

[00:00:20] Oui, effectivement.

[00:00:23] Dans quelle matière? Souviens toi, y'a entrepreneur, il a ricochent comme j'enseigne les aspects leadership entrepreneurial. Bon, c'est super content de te revoir. Regarde, ça veut dire que ces discussions ont été d'une discussion sans problèmes pour débutant. Puisque tu es, tu es un pro et tu as déjà monté une boite et tu vas nous en dire quelques quelques mots dans quelques secondes. Et on a déjà fait les cours, a fait tout un programme de formation dans les grandes écoles. Donc, on va faire appel à des concepts. Des fois, c'est comme ça sur le terrain. C'est comme ça que je te remercie. Signerons, je vais te laisser démarrer. Pas d'habitude. En quelques mots, te présenter en quelques mots, je te laisse présenter en entreprise. Assez qu'on comprenne ce qu'elle fait. Et puis, je te laisse ouvert la discussion en posant une ou deux questions qui préoccupent. On va démarrer la discussion. C'est le bazar absolu. Merci beaucoup de me recevoir. Fabrice s'est fait plaisir aussi de voir après.

[00:01:23] Après tant d'années passées depuis, depuis quelques années maintenant, ce n'était pas effectivement le métier Lazzari. Je suis un ancien Snips de la promo 2010 2011. J'ai à la base de Bagram geignards et j'ai travaillé en France, donc à Paris. J'ai commencé ma carrière pendant quelques années dans le management Harting. J'ai bossé pour boite. Ensuite, après 5 ans dans le conseil, j'ai décidé de venir à Londres faire mon métier ici et à la fin du coup vieille, j'ai décidé de lancer ma boite qui s'appelle French Digital Marketing Platform et on aidant des petites et moyennes entreprises, généralement de 200 employés, à créer une digital présence qui fait sens pour eux.

[00:02:20] Pour pouvoir effectivement être compétitif et être visible de la part de leurs clients et pouvoir avoir une vitrine en ligne, qu'ils soient, qu'ils soient vraiment, qu'ils soient vraiment rentables face au Web. Si on tient en accéléré depuis le moment où j'ai créé jusqu'à maintenant. Effectivement, une petite équipe en dessous de 10 à taille humaine, on a décliné en plus de 6 pays différents dans une industrie différente. Un peu.

[00:02:58] On a un parcours relativement varié parce que parce qu'on a, on peut avoir des licenciés, on est, on est en 2020, on est hypermoderne, donc on fait bien sûr par vidéoconférence et tu as été interrompu pendant 30 secondes dans six pays différents a été interrompu. Je reviens là, on est tous là.

[00:03:18] Du coup.

[00:03:21] A Londres, pour faire mon billet suite à Leydier, j'écris Digital Marketing Platform, qui permettent en fait d'aider les PME et les petites et moyennes entreprises à avoir une digital présence absence qui soit génial en les aidant notamment en créant des contenus sur les réseaux sociaux, en répondant à la etc. Etc. Voilà ça, c'est ce qu'on fait aujourd'hui. J'ai créé la boite depuis maintenant 15 ans. En dessous de 10, on a servi des clients dans l'industrie différentes dans six pays différents, donc on a pu avoir une belle croissance. Évidemment, je suis Bazargan en ce moment et ça par rapport aujourd'hui. Effectivement, pour relier ça à la conversation, on est en train d'avoir appris ces problématiques. On a tendance à servir des clients dans plusieurs pays différents. La problématique baisse. Kenning évidemment à tout entrepreneur, qu'elle soit le skilling d'un produit ou d'un service. Scaling Gallen géographique commence effectivement, est beaucoup plus Preiss aujourd'hui, moins Challenge entrepreneur et un de mes challenges, ce n'est pas le seul.

[00:04:34] Autrement, ça serait trop facile. Mais le mécanisme J'importe entrepreneur, c'est de pouvoir effectivement m'assurer que je garder la même, même la même Badu. Proposition. Quel que soit le pays dans lequel je m'implique, je me implantables. Donc aujourd'hui, effectivement, on est en train de voir ce qui est possible pour le marché. Le marché ukases, donc, le marché américain au pluriel Canada, Etats-Unis et le reste de l'Amérique centrale. On est en train de voir ce qu'on peut faire, l'idéaliste. Et aujourd'hui, la problématique, c'est effectivement de garder cette cohérence, pas à l'échelle de l'entreprise et pouvoir effectivement que le client soit à Paris, Londres ou à Dubaï, lui apporter la même chaîne. Avec toujours la même qualité de service. C'est une des problématiques gently sur laquelle je travaille. La deuxième problématique sur laquelle je travaille, c'est effectivement la politique des scanning, mais plutôt d'un point produits produit aujourd'hui axes de service et on l'a souhaité aussi. On souhaite aussi travailler sur une plateforme digitale qui nous permette de construire un certain élément d'avoir amené le client a eu lieu, soit qui puisse, par exemple, répondre à partir d'une seule et même interface de leurs clients. Que cela soit baliseur via Google, Lotus, Yehiel, etc. Et pouvoir avoir une intégration à l'échelle, une intégration à l'échelle d'un dashboard, une intégration technique, ces éléments là pour qu'ils puissent gérer leur visibilité au sens global du terme à partir de cette plateforme. C'est un sujet sur lequel on travaille aussi en ce moment et c'est un sujet qui va pouvoir nous apporter.

[00:06:13] Rapidz aussi, beaucoup plus de flexibilité sur la partie skimming et pouvoir apporter des services rentables de ce qu'on fait aujourd'hui alors que.

[00:06:29] D'abord, bravo! Tu as fait les choses de la bonne manière. On avait discuté de ça beaucoup en cours.

[00:06:39] Tu.

[00:06:41] Tu as fait de l'entrepreneuriat assez souvent de le faire. Tu peux avoir autant d'idées que tu veux. Il y a plein de gens qui ont plein d'idées et qui pourraient raconter ton business avec plein de mots compliqués dans leur bouche, mais qui sont incapables de faire, de faire produire, faire sortir un produit ou un client qui clôt écloserie avec un client et s'arranger pour que l'argent rende le client soit content. Et ça, c'est pas bêtement la même compétence. Et souvent, en business school, des gens sont plus forts à raconter. Pourquoi? Ceci est une idée géniale et moins fort à faire. Seddouk correctement. Je te félicite sévèrement. Je suis impressionné quand je vois les élèves qui arrivent bien. Alors maintenant, ce que je vois apparaître, c'est intéressant parce que la manière dont la pédagogie ou la recherche a évolué ces 5, 10 ou 15 dernières années est intéressante.

[00:07:39] Parce que moi, j'ai envie de formuler ton problème d'une manière que j'appellerais moderne. C'est à dire que.

[00:07:50] T'es un bon entrepreneur, tu sais, tu sais, parents séparant les gens bossent, que ça se passe à peu près bien des deux côtés. Là, c'est de faire un feed entre un produit et un marché. Tu maîtrises correctement la capacité de cette circulation entre un produit et un marché, un produit, un marché que la boucle se passe. Tu l'AFÉAS à une première échelle, même à deux échelles. Tu as fait une premier à l'échelle du marché une fois. Toi, toi, t'es qu'un co-fondateur ne sais pas comment ça démarrer. Démarré au début. Qui était seul seul? Comment ça marche?

[00:08:25] Tu sais qu'il y a un système de dire que c'est déjà pas. Et c'est pas facile. C'est pas. Mais alors du coup, pour ajouter un niveau de complexité.

[00:08:38] Je suis seul au vendeur et je n'ai pas levée de fonds. C'est vraiment une bonne chose pour toi. Le chemin le plus? Par contre, seuls, fardé, il va falloir qu'on discute de ça au sens bon. Là, par contre, dans les 10, il y en a certains qui sont des employés ou des freelance. Tous. On a un mix ne partage pas cet élément là, mais par contre, ça va être une question intéressante. La question quelle va être la question que je trouve intéressante pour toi, réfléchir, c'est de tenir. Ca fait très, très bien le boulot. Gérer à deux niveaux, d'affranchir deux étapes qui sont les mêmes entre guillemets et tu vas en permanence, tu vas devoir franchir. La première étape, c'est de démarrer toi tout seul. A part quelques contrats à l'origine, c'est n'importe quoi, cette étape là. Et puis, après de passer à l'étape d'après qui consiste à dire ça quand je le à de faire bien, je vais revenir à un peu plus de monde et je continue à avoir un peu plus. Et maintenant, j'ai une vraie organisation en équivalent temps plein. Une dizaine de personnes, donc tu la fait deux fois. Moins de messages pourtant importants à comprendre. C'est que si la boite doit grandir et devient une grande belle boite, c'est pas une obligation morale. Nitreux, toi qu'on désire ton destin, si ta boite devrait grandir et tout, il va falloir que tu recommences un peu. C'est comme une table, c'est comme une table de casino. Tu vas devoir recommencer plusieurs choix et c'est là où ton travail est difficile parce qu'à chaque étape, tu ton cerveau va s'emmêler les pinceaux dans ce que plusieurs pédagogues et chercheurs en entrepreneuriat a appelé les problèmes de modèles de management. A l'époque, on travaillait pas sur les notions de modèles de management. Quand, il y a quelques années, c'est assez récent que je le formule comme ça et c'est comme ça. Que j'ai appelé modèle de management, c'est le fait de dire par exemple J'ai une formule qui marche, il faut l'appliquer. Je prends la feuille Excel, je fais les calculs dans tous les sens. Optimiser ça, c'est un modèle de management. C'est le modèle qui est très connu est le modèle canonique en business school. C'est le modèle que l'on peut appeler Thello. Rien n'est vraiment basé sur l'optimisation, la scalabilité où je reproduis. Je suis très bon à reproduire, une formule dont je ne me pose pas de question de savoir si elle marche. Elle marche. Ce n'est pas la question. La question, c'est est ce que j'essaie de reproduire ce que j'essaie en faire? Un truc qui a dit c'est ce que je peux le faire à 100. On me pose pas la question de savoir si, dans le fond, en fait, ça marche peut, mais ça ne marche pas à 100. Je ne me pose pas cette question. Je déploie, je fais de la scalabilité classique que je vais appliquer. Loriane, bon, toi, t'as besoin de faire ça? Parce que dans la mesure où tu trouves une formule qui fonctionne, évidemment qu'il faut que tu essaies de l'exploiter. Donc, associé avec ce modèle lorien une notion d'exploitation au sens que tu as, une formule qui fonctionne quand tu fais cracher toujours pour toujours, lieu entre étant toujours mieux des collaborateurs et des équipes en traitant toujours mieux tes clients, en essayant d'extraire toujours plus de marge. Bla, ok, mais c'est la même formule. Un autre modèle de management qui est plus compliqué et pas intuitif pour des gens qui ont fait des écoles de commerce. Certes, j'avais lu qu'on avait dû en parler à l'époque parce que je crois que c'était quand même quelques années que je me Chapus. En quelle année j'étais encore avec moi 2011 2012? Je ne sais plus sur la échiné ce qu'on appelle le l'affectation. Ça me dit quelque chose. Spéculer à la spéculation et effectuer, c'est le mot s'est effectué. Je pense qu'en 2011, on ne faisait pas l'effectue. Toutefois, je ne répondrai pas question parce qu'en fait, des fois, tu perdu comme l'enrochement. Et de mon côté, l'essentiel, c'est qu'au moins de ce côté là, on est bien entendu. Pourtant, tu m'as entendu. Mais bon, revenons donc ce qu'on appelle les fluctuations et je te recommande pour te mettre à jour. La conférence d'une heure sur le lean management où vraiment il y a une présentation de l'explication. Il y a les bons bouquins en langue française, l'affectation, en gros, les fluctuations. Si c'est un mot qu'on met suite à une étude scientifique sur la manière dont fonctionnent les vrais entrepreneurs. Et ce que montre cette étude scientifique, c'est que les vrais entrepreneurs ne fonctionnent pas, nous, de manière théologiennes, prédictive ou en fait, j'ai une formule, je la déploie. Ils ont plein d'autres réflexes qui vont leur permettre de laisser émerger les choses, donc les fluctuations. C'est vraiment un modèle mental différent. Une manière de voir le monde assez différent et de plus en plus amusant. J'enseigne l'entrepreneuriat, c'est vraiment de bien former les élèves à comprendre qu'est ce que c'est que les fluctuations à bien leur montrer le contraste avec leur système plus lorien qui connaissent bien parce que c'est le modèle classique du management. C'est implicitement ce qu'on fait dans le gros de la formation en école de commerce en janvier, soit l'Essec ou ailleurs qu'en fait d'autres. C'est plutôt comme ça, c'est plutôt bien. Et de se dire au fait de ces deux modèles, ils se contredisent peut être. C'est pas évident de faire l'un et l'autre en même temps. Toi, t'as été bon à faire, les 200 habitants à avoir cet outil mental qui permet de dire que je fais les deux. Mais attention, parce que à tout moment de ta carrière d'entrepreneur, tu peux faire l'erreur de mélanger les pinceaux entre ces deux rapports. Dans ces deux manières d'aborder le monde, pour l'instant, tu n'as pas fait l'erreur les deux premières fois, c'est à dire que tu as été correctement effectué, effectué. Tu t'es arrangé pendant des contrats et des clients. Enfin, l'histoire. Tout le reste, c'est du flan. Ça, c'est chiant. Et là, tu auras assez logiquement une pulsion de lire. Je vais le faire monter en échelle et donc tu vas devoir commencer à avoir des réflexes. Plus rien. C'est logique aussi. Mais attention, parce que. Quand tu changes des chaînes, tu es obligé de tout remettre sur la table et en même temps que tu fais une télé, rien de dire voilà ce que je fais de la scalabilité, ma formule telle que je l'ai déployée, qui marche bien à Londres avec mes clients. Si je voulais être dans quatre autres pays, il s'agirait qu'on fasse la même chose. Ce réflexe là peut être toxique. Pourquoi? Parce que. Rien ne dit l'histoire si tu observes l'histoire des entrepreneurs qui ont réussi. Rien ne dit que le truc qui a fonctionné à la première échelle, à la première étape, c'est le truc sur lequel ils vont devenir riches et célèbres. Rien ne le dit. Des cas où, c'est vrai, il y a des cas où c'est pas vrai.

[00:15:25] Ce que je veux dire par là, c'est que souvent, quand tu regardes une aventure entrepreneuriale, tu peux avoir, mais c'est presque l'exception que assez tôt. Ce ce là. Et puis après, ça a été le rappel. Rien Lorientais, lorientais. Mais en fait, souvent, la personne fait une première chose. Ça lui permet d'avoir des revenus. Et parce qu'elle fait ses premières choses, on me propose un deuxième truc. Alors elle me fait. Ça paraît un peu étrange. Tiens, je vais aussi faire ça. Ça permet de faire une autre chose, un truc un peu plus gros. Et puis tu rentres dans un autre business. Et puis, il y a de nouveaux et de nouveaux économiques.

[00:15:58] Et puis, on recommence une troisième, une quatrième fois et en fait, à la cinquième itération, que la boîte est un monstre qu'on ne reconnaît plus. J'ai donné l'exemple aux. Tu prends une boite comme Amazon. Au début, c'est un petit vendeur de livres qui avait vocation à Milagros, mais en fait, aujourd'hui, Amazon n'est pas un gros vendeur de livres. C'est des conneries. Amazon n'est pas un gros vendeur de livres, ce n'est pas ça. Décrivant Mazzone comme quelqu'un qui a déployé le modèle du gros vendeur de livres, ce serait une erreur fondamentale.

[00:16:29] C'est bien parce qu'il a été capable à chaque fois, comme au casino, de remettre les jetons sur la table et de se dire en fait, c'est quoi déjà le truc? Qu'est ce qu'on est en train de faire? En fait, ce qui a marché là, en fait. On a une nouvelle opportunité et il va falloir être capable, comme j'avais été capable, de capturer la première opportunité avec autant d'ouverture d'esprit. Le but théorique avait effectué de capturer les nouvelles opportunités offertes parce que je suis à une échelle différente face à des clients différents.

[00:16:57] À un moment différent, dans une demande de clients différents, il faut que je l'entende. Parce que toi, tu te dis tiens, je voudrais, je caricature ta pensée, évidemment, mais c'est juste contré qui est l'erreur que tu peux faire. Si, si, tu commences à dire oui, là, dans le pays, vous faites exactement comme nous. On a toujours fait. Londres était en train de louper le fait que un client vachement agressif qui pose une question légitimement par une question con. Mais cette question est intéressante parce que c'est peut être ça qui ferait la boîte, la boite merveilleuse que aurais dans 15 ans. Donc, tu vas donc maintenant devoir à tout bout de champ naviguer.

[00:17:34] Le fait de dire je déploie chez Lorien, j'ai un petit peu de garder les moutons dans le rail et en même temps d'être toujours très bon esprit de bazar, de dire oui devant de quoi Adryan déjà et pourquoi ils demandent ça.

[00:17:47] C'est un peu chiant parce que on n'a pas la scalabilité que j'avais espéré, mais en même temps, c'est pas inintéressant et c'est une décision très difficile parce que en faisant ça, si tu le sais trop, bien sûr qu'il puisse Taillebois qui pas le truc que tu crois, qui marche bien. Mais on, en ne faisant pas assez de phase exploratoire, tu vas être scotché sur un business modèle qui n'est peut être pas le modèle qui rendra célèbre. OK, donc pas très clair, je vais récapitulé une longue discussion.

[00:18:16] A chaque changement, le bail. Et à chaque changement de classe, de produits ou de clients, il faut être capable de faire les fluctuations, de se lire en fête.

[00:18:31] Moi, je suis un roi de Chine, le marché et au début, je ne sais pas ce qui va avoir lieu si je le sent bien. J'organise depuis à une petite boite qui fait du contenu marketing pour des PME. Tu peux tomber dans un pays un client étrange qui demande un drôle de truc et finalement le capturant. Ça te lance dans une nouvelle direction. Et nouvelles économiques. C'est tout. Un économique sur lequel il va falloir des bugs, etc.

[00:19:03] Lamanière pourquoi les boites réussissent, c'est parce que non seulement elles sont ces décallage acquérons, mais elles font des choses très intelligent. C'est qu'en plus, elles s'appuient sur ce qu'elles avaient fait la fois d'avant. C'est à dire qu'au lieu de dire je vais faire une boite merveilleuse qui fait la lune, toi tu dis je suis une petite boite qui fait ça. Mais comme cette petite boite fait ça, j'ai pu prendre ce genre de marché. Et puis après, j'ai pu faire ce genre de produit parce que j'ai pu charger le produit, ce de clients. Et puis, avec cette classe de clients, j'ai pu faire ça. Et quand on arrive à la douzième année, on reconnaît rien du tout. Mais quelqu'un pourrait dire ah ouais, beau leader de ce genre de logiciels. Tu ne peux pas dire en direct, tu peux le faire parce chaînage.

[00:19:41] Et dans ce chaînage, à chaque fois, il va y avoir s'appuyer sur mes revenus existants. Le fait de maintenir la boîte vivante et même, si possible, de la faire cracher plus et en même temps de garder ton esprit, l'opportunité dont je suis la première fois.

[00:19:58] On a donc la chance de faire travailler. La sophistication managériale. C'est à dire de rendre tout ton organisation intelligente, de rendre son organisation intelligente par rapport aux Fêtes de Iakoutes délégua. On doit cracher. On doit rendre les clients satisfaits. Ça doit être décidé. Les Mettrie qui font la performance telle que tu là, tu la connais aujourd'hui. En même temps, on est une petite boîte, on ne sait pas comment ça va se créer, un indice différent de 1500, c'est différent de 100 000. On ne sait pas comment ça va se passer dans d'autres marchés dans le pays. On ne sait pas, dans le fond, si on doit rester sur un mix principalement service et aller vers du service ou du service logiciel. On ne sait pas quel sera le mix du futur et donc on doit rester des entrepreneurs, de vrais entrepreneurs. C'est à dire de dire on fait des expériences, moi, le concept important qui est le concept central de l'entrepreneuriat. Si vous êtes des machines expérimentées et plus Taillebois, TBL. Plus ceci est vrai, c'est à dire que plus tu dois continuer à cracher de manière Loriane. Mais en même temps, tu dois garder dans ton modèle mental celui de tes collaborateurs. Ton modèle de reporting. Ton modèle? Le fait de dire en même temps à la marge et la marge devient de plus en plus grosse boîte, de plus en plus gros. C'est comme un ballon qui grossit, grossit la marge, devient toujours plus grosse que l'appel à la marche et à la bordure de l'empire. À la mort de l'Empire, on est toujours en train de faire des alternances. Donc, la chose intéressante pour toi dans les années qui viennent, ça va être d'organiser ça dans ton système de management, dans ta culture, dans ton reporting, etc. Et de faire les deux en même temps, ce qu'on va appeler l'ambient dexprimer.

[00:21:55] Par exemple, tu toujours en train de répondre au spectre de questions que tu m'as posées au début. Tu vas appliquer ça à la question du s'axe par rapport aux services démarrés par des trucs plutôt manuels. Je pense. Et très logiquement, si vous manipulez du code du hosting, tout. C'est vrai que tu peux commencer à dire en fait, ce code, je la cumule. Et à force de cumuler, je peux le packager.

[00:22:22] Et c'est une vraie découverte pour les années futures de savoir si ton équipe ta capacité managériale dans ce marché là, à ce moment là, tout se passe en 2020. C'est une chose que ce qui se passait en l'an 2000. Ce n'est pas la même chose qui ne passe pas avant 2030. Donc aujourd'hui, ton accumulation de codes sur la plateforme, sur tes acette digitaux, aujourd'hui dans ton marché, ça peut donner lieu à un décollage dans le logiciel ou dans le hosting, et donc des formes d'automatisation que tu ne connais pas encore.

[00:22:59] Ou pas?

[00:23:01] Bon, pour reprendre l'exemple qu'on a déjà manipulé tout à l'heure.

[00:23:05] Amazon.

[00:23:08] Amazon fait ce décalage de manière tout à fait extraordinaire. C'est peu dire que Amazon était en ligne le vendeur de ligne de livres vendeur en ligne. Et puis, tout à coup, la part infrastructure informatique devient un business à part entière, mais avec un décalage hyper complet. La firme à WS? Qu'est ce que c'est que ce truc? Donc, tu vois que le contrat, le contrat de développement de nouvelles activités peut être très, très clair. C'est bien parce qu'il avait, c'est bien parce qu'ils avaient leurs librairies en ligne que ils pouvaient déployer idée développer cette infrastructure. Ils vont commencer à vendre ce business aujourd'hui à cette réputation. On raconte qu'Amazon fait de la marche principalement là dessus. Ils ne sont plus là. Ils ne font pas de marge sur le commerce, ils font la marge. En fait, Mehdi Jetais répète la phrase Je n'ai pas absolue, répète le champion. Non, je dis simplement absolument par rapport à l'histoire de la marge Ramazzotti, pour employer une métaphore militaire, c'est un peu ben tu as un chef de guerre.

[00:24:17] Tu as une réputation. Tu as des armes. Tu as des munitions. Tu as des alliances. Tu as des gens qui traitent comme un sous marin, un tout petit d'empires. Maintenant, tu dois, tu dois aller de l'avant en permanence, dire j'exécute, j'impose. D'une certaine manière, ma loi et en même temps, je parle en permanence avec mes généraux en disant les gars ou est ce que vous sentez qu'il y a beaucoup à faire? Parce qu'en fait, ce n'est pas du tout contradictoire. Et ton intelligence, ça va être d'être capable. Là, je passe beaucoup de temps à te parler, la mère que toi, tu dois parler à ton équipe pour qu'il comprenne que ce sont bien ces deux objectifs et dans la contradiction de ces deux objectifs, que réside le génie, l'entrepreneur.

[00:25:01] L'entreprise qui se trouve à Skyblogs. Ce n'est pas parce qu'il avait une idée de génie, de génie. C'est pas parce qu'il s'est déployé comme un Thello. Rien à Quimper, Lorient en général scotché sur la première idée, et ça ne va pas plus loin. C'est parce qu'il est capable très bien de dire vous tenez le terrain, vous tenez le terrain. OK, parce qu'on doit être en sécurité et en même temps, tiens toi l'explore en droit, l'explore moi un petit peu, la ramène. Ramenez moi les infos. Comment ça se passe en droit, explorant le flanc gauche? Dis moi s'il n'y a un truc là.

[00:25:34] Et en même temps, vous tenez le terrain au milieu. Et comme ça.

[00:25:41] Est ce que ça parle?

[00:25:42] Est ce que le Parlement entièrement, entièrement et simplement celle qu'elle avait pensé, a t elle dit par rapport à la métaphore comparaison en utilisant des termes militaires à une des campagnes de Napoléon? Effectivement.

[00:26:00] Ou il a hésité à tester de nouvelles choses et typiquement, à attaquer ses ennemis par devant, par le flanc gauche droit de parler, rire, etc.

[00:26:13] Et effectivement, c'est vraiment dans cette comparaison là.

[00:26:18] C'est vraiment un compétiteur versus compétiteur et compétiteur qui est vraiment complètement désarçonné et qui ne comprend pas ce qui arrive. Et ce n'est plus la méthode. Effectivement, je dirais ce n'est plus une méthode conventionnelle et on peut avoir exactement une comparaison en général un compétiteur aujourd'hui, un marché où nous sommes entre 2, attaquer le marché, etc. Et les compétiteurs ne vont pas nécessairement effectivement suivre si on a la bonne exécution derrière et donc ton compétence que tu dois développer en toi.

[00:26:53] Mais toi, tu es déjà bien formé, tu prends le temps avec moi, mais surtout, ça va se voir dans le fonctionnement de ton équipe. C'est ce que tu réussi à faire que ton équipe accepte cette tension parce que de loin, les choses sont toujours simples. C'est de loin. Tiens, ici, je savais qu'on Grolsch. Tout le monde sait faire cracher une certaine manière, c'est pas très compliqué cracher, mais Angéla, tu fais juste cracher, tu restes à l'échelle, là où il suffit. Tiens, il suffit d'innover et partir dans tous les sens. Ouais, ça aussi, tout le monde sait être créatif. C'est que quand tu es créatif en général, tu prends beaucoup de râteaux. T'es pas très rentable, même en danger. Donc, ta boite qui réussit, c'est un petit groupe social qui, culturellement, réussit à naviguer et à trouver une sorte de confort en faisant les deux en même temps et est vraiment. Je pense que beaucoup de boites vont s'échouer sur le banc. C'est que tu vas avoir des gens qui vont s'arrêter juste à exploiter la formule qui marche pas. Histoire et elle va heurter son mur parce qu'en fait, chaque formule a 10 ans. Apple veut en employer une métaphore évolutionniste et écologique. On va considérer qu'il y a des niches partout dans les systèmes. Il y a des niches niches pour les oiseaux, il y a niches pour les poissons et les oiseaux qui chantent comme si niches pour les poissons, les papillons de nuit, les niches écologiques. Une forme donnée, elle va remplir la niche. La niche peut être assez petite. Et après et après, plus rien, si tu veux dire. Moi, j'aime bien sortir de ma niche qui est du juste d'être un petit gars qui trime seul avec ses avec ses copains dans un sous sol, à l'ombre. Il faut trouver une autre niche, plus grosse.

[00:28:46] Et là, il faut recommencer le travail, mais sans tuer la première. Parce que c'est bien parce que la première niche que tu peux te permettre des expériences que les gamins en école ne peut pas faire parce que les gamins en école, ils ont rien et ils ont juste que ça les porte, ce qui n'est pas intéressant que toi, t'as des gros clients, t'as du chiffre d'affaires. Tali bécane qui tourne pas décodeur. Peut être t'as les ressources? Super. La question, c'est sur cette base là. On recommence et en même temps, tu tiens la Basilan. Troisième chose que je tirais de tes questions. Je tourne autour de ton problème.

[00:29:19] Monter ta boîte tout seul. Pas de commentaire particulier parce que passons. Dans les deux cas, c'est compliqué. Le fait d'être en équipe de fondateurs, de confondateur, ça a l'avantage d'inconvénients. Mon sujet de thèse portait sur la diversité des équipes et la performance. Donc, je peux en parler. Il n'y a pas de bonne solution. Les gens qui disent il faut qu'on soit beaucoup et divers. Ouais, ben regardez les études, c'est plus compliqué que ça. Moi, ma thèse disait en fait la diversité. Le fait d'avoir une équipe bien riche, ça augmente les chances de succès. Ça augmente aussi la chance, la chance d'échec. C'est exactement ce que disait mon sujet parce que ça faisait un effet d'explosion. Donc, le fait de démarrer seul ou en équipe, il n'y a pas de bonne réponse. Donc toi, tu les démarrer seul mental, t'as les gens autour de toi, quelle que soit la structure.

[00:30:11] Sache que tu vas être dans les services, tu vas avoir. Le management, c'est difficile, mais ça va être encore plus dans les services. C'est à dire que.

[00:30:20] Si.

[00:30:21] Si t'avais que du logiciel, tu pourrais dire d'aller voir le logiciel ou à 200 ou 300 personnes, il peut avoir vraiment des très gros chiffre d'affaires en milliards. Tu ne fera pas les milliards en chiffre d'affaires en service à 200 personnes. Ça ne fera pas les problèmes de scalabilité qui sont complètement différents sites en service.

[00:30:42] Un des éléments de scalabilité en service et je ne dis pas qu'il faut que ça aille plutôt vers l'une ou vers l'autre, c'est aussi l'avis de d'Ira Wetter la niche, y compris la niche qui te plaît. La niche Platée clignant, est l'opportunité de Marché Teknika actuellement, mais le service n'a pas la même scalabilité. Un des éléments qui le scalabilité, les services, c'est avec des coûts cachés, les coûts de management, c'est à dire que les services s'appuient sur une machine à lieu, ce qui est humain. Et pour faire marcher les humains, il faut d'autres humains. Et plus les humains gèrent des humains, plus il faut leur donner de la marge de manoeuvre. Il faut les laisser s'épanouir en trop. Il faut les ils saltigué. Mais l'initiative psychologique et financière tu rester une boite de service pur? Tu es passé de 1 à 10. Bientôt, il va falloir que tu aies des bons managers. Qui me châtie bien. Et puis bientôt, il va falloir que tu as des gens avec qui il partage la fortune et la gestion. Parce que dans Atrus, où l'humain est tellement important, voilà donc dans les boites de services, tu te retrouves avec des structures de partnership. Et donc un bon ami qui avait monté une boîte de service comme ça, il m'a raconté j'ai vu comment sa boite a accru au fil des années, lui a laissé le service. Il a une boite de plus d'une centaine de personnes aujourd'hui, mais de 3 à 4 5 parle des employés. C'était un franchissement de seuil. Après une douzaine, c'est un deuxième franchissement de seuil et d'une douzaine à une trentaine, c'était un autre franchissement de seuil. Parce que pour une boite de 30 personnes, il faut vraiment la structure managériale très particulière. Et si tu veux aller au delà, il va falloir prendre des partenaires, commencer à partager la possession de la boite, les initiatives, les bénéfices. Donc, je t'invite à y réfléchir parce que c'est bien parce que tu manipule le matériau à un moment dans ta croissance. À un moment, tu peux dire mais en fait, non, moi, je manipule plus le logiciel, donc j'ai moins besoin de mettre en place ce système de partnership. Mais néanmoins, si tu fais une belle boite de logiciels, de toute façon, partager, partager, ça va être quelque chose que je ne parle pas, que je déteste que tu aies un problème particulier. Mais c'est parce qu'on sait que c'est un problème qui est très classique. Je que tu y réfléchisse à l'avance. C'est un problème qui est tellement classique et tellement important que j'ai un collègue qui est prof de l'époque quand il a développé toute cette pensée. Et maintenant, il est plus proche de la Yechiva School Confessional à New York et donc se nomme Bassar mal normal avait tout un cours quand il était prof à la barbe. Il avait écrit un bouquin là dessus. Le thème du cours, c'était Zea innovateur dilemma. Donc, je t'ai parlé de Dambly dexprimer et là lui parle de Dilem. Et le dilemne n'était pas à l'ordre du dexpliquer dont je parlais. C'était un autre dilemme. MCT Est ce que tu veux être riche ou est ce que tu mets en contrôle? Et la difficulté que détectait Nor-Am et il faisait tout un cours, un emploi, on en parle, tu vas voir. On parle de 10 minutes. C'était 25, 20, 25 heures que sur cette question, c'était à un moment. Pour l'entrepreneur, le fait d'être en contrôle a plein d'avantages, y compris psychiques. Mais le problème, c'est que ça commence à avoir de sacrés inconvénients au niveau de la croissance de la boite, y compris en terme de croissance. Sur la possibilité de faire vraiment beaucoup d'argent et donc l'entrepreneur doit être capable de lâcher le contrôle.

[00:34:12] Et tous ne sont pas bons. Tu penses à quoi? Lequel? Celui Kristensen avait un cinéma et un très bon bouquin que j'avais lu il y a très longtemps Kristen tué, le collègue à Barbare.

[00:34:28] Ils ont été collègues tous les deux. Bon bah, sûrement les plus hallebarde. Il est parti et Kristensen est mort. Mais ils ont été renouvellerait, va faire mal ni vraiment aller sur la question de la psychologie de l'entrepreneur autour d'une question bête tuée sur les boites classiques de la de la Silicon Valley. A un moment, il va falloir perdre beaucoup de contrôle, non seulement par rapport à ses collaborateurs, mais aussi par rapport à des actionnaires extérieurs, etc. Et d'être clair qu'en faite, il n'y a pas de bonne réponse que tu peux très bien à un moment dire ma boite chez 30 personnes, je m'arrête à prendre. Ça va très bien, car une boite de 30 personnes pour lesquelles je connais tout le monde, les enfants de tous les employés, je connais tous les clients et je rends même pas à prendre l'avion tous les jours et je gagne assez d'argent pour nourrir ma famille et les voyages? L'histoire s'arrête là. On n'a pas besoin d'avoir une boite de 300 ou 3000 ou 30000 et me payer un infarctus. Il n'y a pas de bonne réponse parce que si tu veux aller au delà de 30 ou 300, à un moment, des fois des budgets de faire des levées de fonds. Je ne le souhaite pas obligatoirement. Ce n'est pas nécessaire, mais c'est vrai que pour pas mal de si dans les investissements en infrastructures. Des fois, l'Aigoual ne crache pas assez de cash pour faire ces choses là. Et quand on est à peu près sûr que ça va croître, on peut mannaert de manière théorique de dire OK. En fait, la levée de fonds est par contre diluée. Tu perd le contrôle. Et puis peut être que cette boite devient tellement grosse que tu n'as plus le profil psychologique. Sparadraps. Tu n'as plus envie d'acquérir un peu Rougié psychologique pour gérer une boite de 300 ou de 3000. Voilà, donc c'est intéressant pour toi. Je pense que le problème ne se pose pas actuellement quand il est à 10, mais néanmoins la question va se poser et tu sur une petite boite de services? Si tu veux croire que Petit-Bois de service, il va falloir à un moment autour de 30, par exemple, d'avoir des gens qui sont de vrais partenaires. La Tunisie, Sept-Iles? Sérieusement. Et là, je te recommande d'y avoir pensé et d'en avoir parlé avec des gens en vous. Quel a été votre parcours? Combien de temps ça vous a pris? Avec qui vous avez parlé? Comment vous avez trouvé la personne il y a à peu près de 3 ans?

[00:36:32] Effectivement, c'est hyper intéressant. Le terreau est le terreau de start up ici et est très fertile à longueur de journée de. Ce sont des projets assez régulièrement avec eux.

[00:36:45] Typiquement pour la partie Lebesson. Ici, tu commences à scruter et à chercher des investisseurs au moment où tu as ta première en moyenne 6 mois, etc. On a par exemple quand tu veux monter une structure avec une sorte de manageur, etc. Structure tourne généralement 2 ans. Il y a beaucoup de sens au sens du terme, tu peux très bien recruter des gens au bout de 6 mois, etc. Mais en moyenne, pour que le truc commence vraiment à être bien rodé, c'est généralement 2 ans. C'est ce que disent des personnes. J'ai vu des gens aussi créer des boites qui ont vraiment décollé. Moi, j'ai eu un monsieur qui a une boite de consultants service à 160 180 personnes en 2 ans. C'est ici, à Londres. C'est énorme et pareil pour quelqu'un qui a tout de suite su apporter les bonnes personnes pour l'appuyer pour justement passer à ce modèle de croissance. C'est intéressant aussi sur la partie du profil psychologique parce qu'effectivement, déjà, il y a un gap. Je sais que je ne sais pas si, pour des étudiants ou quel que soit le quelle qu'elle soit, quelle que soit la personne qui va voir cette vidéo, j'espère. J'espère que ça va leur servir aussi parce qu'il y a quand même il y a quand même un gap. Déjà, il y a 3 ans, 10 employés, quand même 3 gaps. Le premier, c'est déjà de passer chez les salariés. Le premier, c'est assez d'entrepreneur à.

[00:38:27] Une boîte qui donne d'idée de business à entreprise les les employés ethnic s'il y a quelqu'un qui permette de mettre un peu d'argent sur le service coût du logement et troisième, c'est de pouvoir monter la structure.

[00:38:41] Donc il y a vraiment 3 gap 3 3 jobs différents et on n'est même pas encore aux horizons que tu es tu évoqué.

[00:38:47] Il y a quelques instances de trois centrales qui avait déjà le profil psychologique.

[00:38:55] Il y a un énorme travail à faire sur soi même, déjà sur ces éléments là, parce que c'est vraiment pas facile au quotidien, surtout quand tu veux, car c'est bien. J'imagine effectivement, quand tu passes sur des.

[00:39:08] Des structures différentes.

[00:39:10] Mais je ne saurais trop et je le fais beaucoup risquent d'être trop, mais je ne saurais trop prévenir contre la tentation de la levée de fonds. Je sais que c'est la mode. Je sais qu'il y a beaucoup d'argent. C'est un des paradoxes que tout le monde Signol. Il faut que je fasse des efforts pour lever les fonds. En fait, je trouve que c'est trop d'argent dans ton cache. Une telle question dans une situation qui est intéressante et c'est presque entre guillemets, la situation de facilité que d'allèles les fonds. Parce qu'il y a un moment où ta boite tourne un tant soit peu, tu vois des mecs qui vont proposer du fric et peut être même déjà déjà eu lieu. Le jeu, donc, parce qu'il y a tellement d'argent.

[00:39:50] On a eu de nombreuses demandes d'interview.

[00:39:55] Je m'attends à ça. Je dis à mes élèves en permanence Arrêtez de vous dire lalala, j'aimerais apprendre à séduire les entrepreneurs. Je n'y vais pas à séduire les gens. Vous devez apprendre à séduire vos employés et à séduire vos clients. C'est tout le reste. C'est du flan. Trouvez moi les employés et les clients et vous serez bon dans ton cas pour parler parce que tu es plus avancé. On va dépasser ce débat de °0. Il y a une question intéressante qui va se poser c'est où est ce que tu vas mettre le curseur là? Tu veux faire de la diversion géographique. Le premier type de choix, assez classique, ne va pas passer par dessus, mais le plus intéressant de réfléchir, de se dire de combien je veux mettre de la techno, c'est à dire de la techno, sous forme de logiciel de plate forme. Les ingénieurs du logiciel ou pas de plan, ce truc là est plus ou moins automatisé. Elle affiche une boîte de logiciels ou de plateforme versus. Je fais du travail customisé et toutes les nuances de gris entre les deux. Et c'est intéressant parce que moi, je trouve que c'est ça le truc qui est vraiment intéressant pour toi, c'est ce débat là et je voudrais pas que tu prenne les pieds dans un autre débat. Plus tu vas approcher les investisseurs, plus tu vas te prendre les pieds dans un autre débat qui est. L'investisseur perd de l'argent parce qu'il pense qu'il va se faire de l'argent ou qu'il va dire tiens, mais il fait ça. J'investis pour ça au emailing. Je donne de l'argent, déploie ça. Le truc, c'est que tant que toi, t'es dans la situation actuelle, dis moi j'ai des clients, je suis les revenus, je fais de la marge. Tu es libre de ton destin. Tu peux faire ce que tu veux. Tu peux rester là. Tu n'as pas besoin de croître. Tu peux littéralement changer l'industrie Dectot les investisseurs. Attention, attention! Parce qu'on dira là qu'est ce que tu fais? Moi, j'ai mis de l'argent pour qu'on fasse quoi? 10 de quoi tu faisais avant? Et si tu leur dis Gwen, entre temps, je au Brésil et je pense qu'il faut qu'on fasse ça. C'est quoi ça?

[00:41:49] C'est ces Jeux, c'est une mauvaise blague, elle apparaît pratiquement toutes les Bas-Normands, pratiquement toutes mes vidéos.

[00:41:56] Les gens vont se demander combien je pense que la personne qui revient toutes ces vidéos in extenso, ça va. Mais la mauvaise blague, c'est le pire que je te souhaite, c'est de lever des fonds. C'est le pire que je te. Parce que tu te rends pas compte de la difficulté que tu vas avoir le jour autant de fois. Je ne dis pas que c'est toujours une cata, mais c'est en moyenne pas très bon. Alors que la plupart des boites avec des levées de fonds de dotation meurent, ce n'est absolument pas une sécurité. Donc moi, je mettrai toute mon intelligence que tu peux avoir à parler, à tes s'employer, à parler à tes clients. On doit avoir un bon modèle, on doit un truc qui satisfait nos employés, nos clients. Voilà, qu'est ce qu'on peut faire de nouveau, mais en tout, tout, tout d'intrus. Tu dois placer 100 20% de ton temps là dedans et à piloter finement en se disant je dois faire la marge à la marge, expérimentez. Quelqu'un va te dire mais je vais te donner un million, tu vas pouvoir faire une grosse expérience. Le petit matin ici. Ton ton, ton destin est lié parce qu'en fait de lui, il a surtout donné million, parce que c'était ça qu'il voulait. Et toi, tu commences à cramer cet argent en prenant des sous traitants. Tu contrôles plus ton destin. Tu es pas en train de construire la structure avec intelligence. C'est dangereux.

[00:43:11] Je ne dis pas que ce qui se passe en Scipione Valy est toujours débile, mais. C'est particulier, la plupart des boîtes de l'humanité ne croient pas comme ça et même les de la Silicon Valley.

[00:43:25] On sous estime de combien. Elles ont passé du temps à avoir de très bons employés et à avoir une formule avoir trouvé une formule qui marche bien. Et là, de dire à un autre et là, le dire à vie. Si vous rentrez très bien, vous restez marginal. Je reste maître de mon destin parce que moi, mon boulot, c'est de gérer correctement mon employé et mon client, mon employé, mon client. Et s'il faut en changer les as, on change l'espace. Donc la capacité de Jeff Bezos à changer de business. Elle est là parce que c'était une boîte qui marchait très, très bien, qui était capable de garder ses capitalistes à distance. Et voilà, donc, il y a d'autres boites qui ont fait semblant d'être introduit en Bourse. Microsoft est en Bourse. Pas tellement qu'il avait besoin de faire lever de fonds. Il cracher du cash. C'est moi qui crache du cash. Il n'avait pas besoin de lever des fonds. Beaucoup de boites n'ont pas besoin de lever des fonds parce qu'elles crachent du cash.

[00:44:22] Fin de l'histoire?

[00:44:25] Ne nous perdons pas, ne partent pas trop vite dans les méandres de la saison des amours, les levées de fonds qataris warf! Mais bien d'autres questions je crois qu'on a fait une bonne session. Explorer d'autres trucs que tu aurais évoqué ou pas que sur lequel je peux dire quelque chose.

[00:44:48] De mon côté, je n'ai rien dit, rien en tête en ce moment et je ne sais pas.

[00:44:57] Le mot de la fin ou est ce que tu voulais ce que tu avais, une autre question ou un autre point? Vous qu'avec moi?

[00:45:06] J'ai déroulé le logique que je voulais dérouler. Je crois que je n'ai pas loupé. On peut arrêter une session courte. Rien n'empêche qu'après les digérer qu'on aura eu en ligne, il y a peu de gens qui regardent pour le plaisir. On peut, dans quelques semaines, quelques mois, refaire une passe par si ces choses là se décanter et que tu penses que je peux avoir de discussions là dessus et que ça peut apporter quelque chose. Deuxième session. Voilà. Donc, il n'y a pas de dangoisse à avoir.

[00:45:38] J'ai essayé de dire un mot, mais j'étais Dirinon, détaille t elle.

[00:45:43] Mais méditent a été coupé. Je vais essayer Telecel, dire un mot que l'on entend de mon côté pour qu'au moins tu sois enregistré. Donc je t'ai lescrenier. Mais tout a été coupé au moins 30 40 secondes.

[00:45:54] Je voulais essayer. Je voulais simplement te remercier avec grand plaisir pour refaire une passe ensemble. Je voulais te remercier pour moi pour la session. J'ai appris des choses et qu'on agisse et j'ai hâte de montrer un peu différemment les différents. Je me mettrai dans la boucle newsletter de Pour avoir des petites et des petites news Donaghey chaque mois et bien évidemment en avec grand plaisir. Bref, pour refaire une section dans quelques mois. D'autant plus qu on aura probablement les premiers arborera les prémices de Développement Dashboard. On pourra déjà commencer avec un an. On est en train de débattre effectivement à branche, dans le modèle de ce que tu m'as dit tout à l'heure, quasiment boiling, on remet tout sur le tapis collectivement.

[00:47:02] Parce que développer une solution en vue pour les entreprises fait également sens.

[00:47:07] Parce que effectivement, c'est aussi une bonne part d'entrée pour avoir aussi un certain distribs de revenu supplémentaire et complémentaire à l'activité qu'on engendre avec plaisir pour refaire une passe dans quelques semaines ou quelques mois. Et on parlera un peu plus SNPNC, le voilà qui sera bien.

[00:47:25] Merci beaucoup. Je te souhaite beaucoup de chance avec mes collaborateurs et clients, ce qui va être intéressant. L'expérience n'a pas aidé à organiser ce dialogue. Bonne chance pour tes contrats, etc.

[00:47:36] J'espère en quelques mois et j'espère très vite. Merci beaucoup, Fabrice.